La Polynésie, Moorea

Publié le 17 Mars 2017

La Polynésie, Moorea

Nouvel épisode de notre passage en Océanie, après l’Australie qui nous a enchanté, voici une destination qui tient toutes ses promesses après seulement quelques jours de visite. J’ai nommé : Tahiti ! enfin plus précisément l’archipel de la société car nous n’irons pas plus loin que les iles du vent ( Tahiti, Moorea ) et les iles sous le vent (Huahiné, Raiaitea, Tahaa, Bora bora, Maupiti).

La Polynésie, Moorea

Si déjà dans l’avion d’Air Tahiti Nui (nui qui veut dire grand) l’ambiance colorée vous met en appétit, l’accueil en musique à l’aéroport de Papeete (prononcez « papéété ») vous met dans l’ambiance. Par contre où sont les colliers de fleurs ?

La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea

L’ile de Tahiti est sûrement très jolie à visiter mais comme beaucoup de monde nous ne resterons que 2 jours, le temps de découvrir des produits typiques au milieu du supermarché qui vend exactement les même choses qu’à l’intermarché de métropole mais 2 fois plus cher ! Ca fait bizarre de se retrouver en France à l’autre bout de la planète. 

 

A première vue le centre ville de Papeete n’est pas très séduisant, par contre le marché est apparemment incontournable mais nous le visiterons à notre retour. Nous testerons quand même une pizza sur la place Vaiete (the place to be) en bord de mer. On trouve toutes sortes de cuisine, tahitienne bien sûr, chinoise, française, bretonne... Les roulottes sont ouvertes de nuit uniquement, on y mange sur des tables dépliantes et des chaises en plastique, ce n'est pas le grand luxe mais c'est super convivial, il y a du monde donc il ne faut pas s'attendre à avoir de l'intimité, il y a une petite place juste à côté pour les enfants. Des expatriés, sur le point de retourner en métropole après 3 ans, nous confierons être heureux de rentrer. C’est pas vraiment le paradis de travailler ici.

La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea

Bref pour profiter d’une ambiance plus authentique il faut s’éloigner un peu.  Armé de notre pass inter-iles, nous allons sur Moorea qui se trouve à un jet de noix de coco de la capitale. 8 jours sur place dans un faré (maison locale) nous permettent de bien profiter et de se mettre dans la peau d’un frani (expatrié français).

L’environnement est superbe et les montagnes verdoyantes et vertigineuses (sommet à 1200m) apporte une dimension impressionnante à l’ensemble. La nature est riche et luxuriante, les couleurs du lagon sont à tomber par terre et lorsqu’on met la tête sous l’eau chaude on ne veut plus sortir. Le spectacle coloré que nous offrent les poissons est magique.

En plongée on voit de plus gros requins et tortues mais l’essentiel est largement accessible en snorkeling même les raies et les requins à pointe noire sont à portée de masque. Les enfants se régalent et Estelle se transforme tout doucement en poisson, on y passe des heures.

La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea

Le centre de l’ile très accidenté n’est accessible que du côté du belvédère qui nous offre un beau panorama sur les 2 baies au nord. Les champs d’ananas sont tout proches. Les jus de fruits de l’usine locale de la marque « Rotui » sont excellents, une dégustation est possible sur place et les jus (et vins d’ananas) sont disponibles dans tous les supermarchés. Les tahitiens sont adorables et plutôt tranquilles, comme sur les iles quoi... La route de ceinture fait 60 km et nous ferons plusieurs fois le tour pour dénicher les plus beaux coins et profiter de ces paysages de carte postale.

La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea

Finalement on vous conseille la plage de la Mareto le dimanche pour goûter à l'ambiance dominicale au milieu des familles qui pique nique et sirotent une hinano couchées dans l'eau toute la journée au son des musiques locales ...

Et pour la beauté du site, aller à l’hôtel « les tipaniers » soit pour y séjourner les pieds dans l’eau, soit pour profiter de la plage à l’ombre des cocotiers qui est accessible pour les non résidents. Il y a un resto, un club de plongée, une location de kayaks, bateaux etc pour aller visiter les motus (prononcez motou = ilot) en face et le spot pour caresser les raies et les requins et à 200m … magique.

La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea
La Polynésie, Moorea

Rédigé par :D

Publié dans #oceanie

Repost 0
Commenter cet article