La vanille de Tahiti

Publié le 2 Avril 2017

François et son coffre au trésor !

François et son coffre au trésor !

C'est l'un des plus précieux trésors de l'Eden polynésien.

François, producteur de vanille depuis 17 ans à Huahiné, nous a tout expliqué.

En effet, la Vanille de Tahiti est réputée pour être la plus exquise des sortes de vanilles du monde. 

Pour obtenir les précieuses gousses, les cultivateurs polynésiens doivent prodiguer aux lianes de vanille toute une batterie de soins très complexes.

Celles-ci nécessitent en effet un climat chaud et humide, ainsi qu'un ombrage suffisant, pour pouvoir produire les subtiles orchidées qui engendreront à leur tour l'épice tant appréciée.

La vanille de TahitiLa vanille de Tahiti
La vanille de Tahiti

Les premières fleurs apparaissent au bout de deux longues années de croissance, puis doivent être « mariées » par l'homme une à une.

 Les fleurs étant éphémères, ce sont plusieurs milliers de fleurs qu’il faut manipuler en quelques jours. 

La fécondation doit toujours être assurée manuellement fleur par fleur (en effet, l'insecte n'ayant pas été importé dans les pays où la culture de la vanille s'est répandue, la fécondation doit faire appel à l'homme).

La fleur est tenue délicatement d'une main, un doigt servant de point d'appui sous la colonne (la partie centrale de la fleur). Avec un instrument pointu mais non tranchant, une épine par exemple, on déchire le capuchon qui protège les organes sexuels mâles. Avec ce même instrument, on redresse alors la languette (le rostellum) qui sépare les organes femelles de la partie mâle et l'on rapproche avec les doigts l'étamine porteuse du pollen vers le stigmate ainsi dégagé en exerçant une petite pression pour assurer un bon contact.

 

Leurs bases s'allongent alors, et forment l'ébauche d'une gousse, qui demandera encore 9 mois de patience avant d'atteindre la bonne maturité.

La fécondation de la fleur se fait à la mainLa fécondation de la fleur se fait à la main

La fécondation de la fleur se fait à la main

Le travail des cultivateurs ne s'arrête pas là !

Après la récolte, ces derniers doivent encore procéder à la préparation de la vanille : brunissement, nettoyage, ensoleillement, séchage, tri et affinage, autant d'étapes à effectuer avec minutie pour garantir la qualité de l'épice.
 

La vanille de Tahiti

Si la Vanille de Tahiti est si réputée auprès des gourmets, c'est avant tout parce que ses gousses peuvent être récoltées intactes à pleine maturité, alors que les autres espèces sont prélevées de leurs plants avant ce stade, pour éviter qu'elles ne se fendent et perdent leurs qualités gustatives.

La Vanille de Tahiti profite ainsi de deux mois supplémentaires pour se charger de grains et développer ses propriétés aromatiques.

Que ça sent bon !Que ça sent bon !

Que ça sent bon !

Rédigé par :e

Publié dans #coinenfants

Repost 0
Commenter cet article