Le Chili, Santiago et Valparaiso

Publié le 23 Avril 2017

Le Chili, Santiago et Valparaiso

Terminé l’Océanie, nous voici en Amérique latine et plus précisément au Chili. L'ile de Pâques nous aura bien aidé pour la transition.

Ici c’est l’automne à Santiago de Chile dans une belle ambiance d'antan, qui nous fait penser un peu à Lisbonne. Pleine de marchands ambulants et de musiques.

L’essentiel des intérêts de la ville, qui abrite le tiers de la population du pays, se trouvent entre le palais présidentiel de la Moneda et le quartier bohème de Bellavista. Nous suivrons donc les étalages des vendeurs en tout genre et les attractions musicales le long de la calle Ahumada qui nous mènera sur la plazza de Armas. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a de l’animation ! 

Là, les cireurs de pompes côtoient des danseurs et des joueurs d'échecs qui sont eux même observés par la police montée. Super sympa ! 

Nous irons également faire un tour sur le perron de la cathédrale qui fait l’angle de la place, pour voir la ferveur catholique de l’Amérique du Sud surtout un week end de Pâques …

 

Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
On peut même se faire maquiller

On peut même se faire maquiller

Nous irons au sommet du parc Santa Lucia, une jolie colline au milieu de la ville. Il est agréable de se perdre dans les nombreux petits passages qui permettent de rejoindre le point de vue. A faire également.

Le Chili, Santiago et Valparaiso

Ensuite nous traverserons le Parque Forestal non sans avoir oublié de déguster une glace chez « Emporio la Rosa » (à l’angle de la rue Merced et Monjitas) réputée pour être un des meilleurs glacier du monde. Au pied du Parque Metropolitano, où il est possible de monter pour avoir une vue imprenable sur Santiago, se trouve le quartier branché et bohème de Bellavista. En arpentant ses rues colorées nous découvrirons pléthore de bars, restaurants et bodegas.

Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso

Au niveau de la gare du funiculaire et du parc zoologique il y a une petite place remplie de stands qui nous feront découvrir une spécialité, le mote con huesillo.

On a adoré, c’est une boisson rafraichissante sans alcool à bas de blé cuit et de pêche séchée.

Le Chili, Santiago et Valparaiso

Après 4 jours il est temps de rejoindre l’ancien port de Santiago. A peine 2 heures de bus, depuis le terminal d’alameda, au milieu des vignobles et du relief vallonné. Valpo (pour les intimes) nous voilà !

Le Chili, Santiago et Valparaiso

La ville est nichée au creux d'une baie à flanc de collines. Ville portuaire pas très propre mais vraiment atypique et colorée ! 

Sachez avant tout que pour vivre Valparaiso, il faut se perdre dans les ruelles et monter dans les hauteurs de la ville et croyez nous ça vaut le détour.

C'est un plaisir de flâner dans ces ruelles sinueuses et découvrir les fresques disséminées parmi les différents cerros (collines).

Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso

Emprunter les rustiques ascensors en bois (des funiculaires à 100 pesos = 0.13 €) bien typiques. Ca monte et ça descend sec ! mais il y a tellement de choses à découvrir.

Tout au bout du port il faut prendre l’ascensor Artilleria, une alternative aux escaliers (300 pesos) qui vous emmènera au paseo 21 de mayo. Vous avez une des plus belles vues de la baie.

Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
c'est raide dans les cerros !

c'est raide dans les cerros !

Pour pouvoir descendre tranquillement tous ces quartiers le mieux c’est d’utiliser des minibus qui roulent comme des dingues mais vous transportent partout pour une bouchée de pain (340 pesos). Faites vous déposer à la maison de Pablo Neruda, la Sebastiana que vous pouvez visiter, l’entrée est assez chère mais les jardins sont accessibles gratuitement pour profiter d’une vue imprenable.

Commencer par la avenida Alemania qui domine la ville et traverse différents  cerros à l’horizontal jusque dans le centre historique classé de cerro Conception et Alegre qu’il faut sillonner en long et en travers. Voir aussi le cerro  Bellavista où l’on y trouve pas forcément les plus belles peintures mais les plus anciennes (le musée à ciel ouvert). Là où tout a commencé pour le street art.

Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso

La ville renait doucement grâce au tourisme depuis quelques années. Elle qui servait d’escale aux marins qui franchissaient le détroit avant de remonter vers le nord et qui fut une des plus belles et riches villes d’Amérique du Sud jusqu’en 1914… date de l’ouverture du canal de Panama. cqfd

Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso

Spécialités locales testées:

Le "pastel de choclo", boeuf,poulet, œuf, olives, oignons, sous une croûte de maïs. Hyper light quoi. Mais très bon ! Au restaurant « pimento ».

Et le "chorillana", niveau raffinement on a vu mieux, voyez vous même: un tas de frites recouvert par des oignons et de l'œuf brouillé le tout coiffé par de l'émincé de bœuf. Accompagné par un breuvage local le "terremoto" (tremblement de terre...). C'est du vin cuit avec du pisco et une boule de glace ananas. Ourfff ... 

Dans un bistrot insolite au fond d'une impasse le « J. Cruz casino social » une institution d’après les locaux.

Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso
Le Chili, Santiago et Valparaiso

Rédigé par :D

Publié dans #ameriquesud

Repost 0
Commenter cet article